Navigation – Plan du site
Comptes rendus et Notes de lecture

Picchi Debra, The Bakairí Indians of Brazil. Politics, Ecology, and Change, Waveland Press, Prospect Heights, Ill., 2000, 218 p.

Philippe Erikson
p. 314

Texte intégral

1Ce livre se présente comme une monographie des Bakairí (langue caribe) du Matto Grosso, volontairement simplifiée à l’attention d’un public d’étudiants de premier cycle universitaire (undergraduates). Partant du constat que beaucoup d’entre eux trouvent les ouvrages « classiques » trop compliqués (p. xiv), l’objectif avoué de l’auteur est de proposer un texte qui soit à leur portée. En résultent : une écriture sans fioriture (sujet-verbe-complément), des développements très courts, beaucoup de tables, de cartes et de photographies, un index simple mais clair, et un appendice à visée didactique (learning guide) qui propose une liste de mots clefs, des questions pédagogiques pour s’assurer qu’on a bien compris et des conseils de lecture pour ceux qui voudraient approfondir tel ou tel point. Le livre regorge d’anecdotes, de remarques sur les conditions de recueil des données sur le terrain (accompagnées d’une bonne bibliographie sur le sujet), mais ne néglige pas pour autant les thèmes plus difficiles tels que la démographie, l’économie, les relations interethniques, la modernisation. Dès qu’un auteur ou un thème est abordé, un paragraphe résumant l’œuvre ou la question est proposé, ce qui donne au lecteur le sentiment d’assister à un cours, au demeurant assez bien fait, malgré quelques naïvetés sur lesquelles il n’est sans doute pas utile d’insister.

2Les Bakairí, depuis les publications de von den Steinen au xixe siècle, avaient plus ou moins disparu de la littérature ethnologique, ce qui confère au présent ouvrage un certain intérêt pour les spécialistes, qui le liront en diagonale, en concentrant leur attention sur les données brutes (statistiques démographiques, économiques, etc.), sur le chapitre consacré à l’ethnohistoire du groupe, ainsi que sur les informations sommaires mais intéressantes concernant les mascarades rituelles et les stratégies politiques des leaders indigènes. Ce sont cependant les étudiants d’ethnologie désireux d’améliorer leurs compétences en langue anglaise tout en apprenant quelque chose sur l’américanisme tropical qui tireront le meilleur profit de ce livre.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Philippe Erikson, « Picchi Debra, The Bakairí Indians of Brazil. Politics, Ecology, and Change, Waveland Press, Prospect Heights, Ill., 2000, 218 p. », Journal de la société des américanistes, 88 | 2002, 314.

Référence électronique

Philippe Erikson, « Picchi Debra, The Bakairí Indians of Brazil. Politics, Ecology, and Change, Waveland Press, Prospect Heights, Ill., 2000, 218 p. », Journal de la société des américanistes [En ligne], 88 | 2002, mis en ligne le 17 novembre 2005, consulté le 01 mai 2017. URL : http://jsa.revues.org/1386

Haut de page

Auteur

Philippe Erikson

Département d’ethnologie, université Paris X-Nanterre

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Société des Américanistes

Haut de page
  • Logo Latindex
  • Logo Centre National du Livre
  • Logo CNRS - Institut des sciences humaines et sociales
  • Revues.org