Skip to navigation – Site map
Nécrologies

Henry Reichlen (1914-2000)

Marie-France Fauvet-Berthelot
p. 396-400

Full text

Henry Reichlen à Cerro Sechin (Pérou) en 1965.

1Henry Reichlen s’est éteint à Paris le 8 décembre 2000. De nationalité suisse, il est né le 10 avril 1914 à Bulle (canton de Fribourg). Après des études de droit, d’histoire de l’art, de botanique, de géologie et de zoologie à l’université de Fribourg, il est, de 1934 à 1937, attaché au musée cantonal d’Histoire naturelle et d’Archéologie de Fribourg où il étudie et complète les collections de géologie, botanique et entomologie des Pré-alpes fribourgeoises, en même temps qu’il réalise des fouilles sur des sites lacustres néolithiques du canton de Fribourg. Sa carrière ensuite se partagera entre l’Amérique du Sud et le musée de l’Homme à Paris.

2En 1938, chargé de mission par le musée d’Histoire naturelle de Fribourg, il part pour l’Argentine où il rencontre les frères Emilio et Duncan Wagner qui avaient effectué, en 1927, des fouilles dans la région de Santiago del Estero. Ces derniers l’encouragent à reprendre des fouilles, ce qu’il fera d’octobre 1937 à août 1938 à Averias et Icano ; il est alors assistant technique au musée archéologique de Santiago del Estero. Puis il rentre en Europe en 1939, où il suit des cours d’ethnologie à l’université de Fribourg et à Paris à l’Institut d’ethnologie, à l’École pratique des hautes études et à l’Institut de paléontologie humaine. À cette date, il devient membre de la Société des Américanistes ; il sera membre de son conseil de 1943 à 1977.

3En 1940, il est nommé par Paul Rivet responsable par intérim du département d’Amérique du musée de l’Homme, charge qu’il conserve jusqu’en 1947. Dans ce musée, il s’occupe de la réinstallation des salles d’exposition d’Amérique, d’Océanie et des peuples arctiques et réorganise avec grand soin les collections archéologiques du Pérou conservées dans ce département. C’est à cette époque qu’il épouse Paule Barret, anthropologue physique, collaboratrice de Paul Rivet pendant de longues années, avec laquelle il publiera souvent en collaboration. En 1945, il intègre le CNRS nouvellement créé et sera nommé maître de recherches en 1963.

4Il retourne ensuite en Amérique du Sud. De 1947 à 1952, il fait partie de la mission ethnologique française au Pérou septentrional organisée par Paul Rivet. Dans ce cadre, il effectue une série de reconnaissances et de fouilles archéologiques dans le sud-est du département de Cajamarca, région peu connue sur le plan archéologique. Il travaille sur les sites de Wayrapong, où il trouve une intéressante industrie lithique, Las Torrecitas, mettant au jour une céramique chavinoïde, ainsi qu’à La Vaqueria et Chondorko, chantiers qui lui permettent d’établir la séquence céramique de Cajamarca qui fait toujours date. Il fait ensuite une mission dans le nord du Pérou, dans la vallée du Haut-Utcubamba (département de Amazonas) et réalise des fouilles dans les cités semi-fortifiées d’altitude de Kuelape et San Pedro de Washpa ; à Chipurik et Ayshpachaca, il découvre des monuments funéraires anthropomorphes et à Revash s’intéresse aux maisons funéraires collectives. Il complète ce travail archéologique par des enquêtes linguistiques et ethnographiques. Dans le même temps, il recueille une importante documentation photographique sur les gravures et peintures rupestres du versant occidental des Andes, notamment celles de Toro Muerto (département d’Arequipa) dans le sud, classées aujourd’hui monument national. À la fin de l’année 1958, il rejoint en Patagonie chilienne Annette Emperaire dont le mari, l’ethnologue José Emperaire, vient de décéder accidentellement sur le site de Ponsonby. Il participe aux fouilles de ce site et à celles de la grotte Fell et de la grotte Oosin Aike, aidant ainsi Annette Emperaire à clore cette campagne de fouilles.

5Les centres d’intérêt d’Henry Reichlen étaient multiples – il a allié, on l’a vu, dès sa formation universitaire, sciences naturelles et sciences humaines. Outre des articles concernant ses travaux de terrain archéologiques et ethnographiques en Argentine et au Pérou, il a publié quelques articles sur des collections du musée de l’Homme provenant de la Martinique, de la Californie, du Pérou, de l’Amazonie. Il portait également un grand intérêt à l’histoire des collections et a consulté de nombreuses archives à Paris, notamment sur les anciennes missions françaises. On lui doit la publication, dans le Journal de la Société des Américanistes, du manuscrit Boscana conservé à la Bibliothèque nationale de Paris, manuscrit considéré par A. Kroeber comme le document ethnographique le plus important laissé sur les Indiens de Californie par les franciscains qui les convertirent de 1812 à 1822.

6Homme de musée et homme de terrain, affable, courtois, méticuleux, passionné par les objets, il a considérablement enrichi le patrimoine français par le don de collections archéologiques et ethnographiques au département Amérique du laboratoire d’ethnologie. Il a également fait don de quelques objets aux départements d’Océanie, d’Afrique du Nord et d’Europe, souvent acquis dans des ventes aux enchères, qu’il fréquentait beaucoup.

7Son autre passion était la peinture et la gravure contemporaines : lui-même, issu d’une famille de peintres, était un bon dessinateur. Sa fille Marie-Hélène a fait don de ses papiers et de ses photographies au musée de l’Homme.

Top of page

Bibliography

Principales publications d’Henry Reichlen

1940 « Recherches archéologiques dans la province de Santiago del Estero, Argentine », Journal de la Société des Américanistes, XXXII, pp. 133-225.

1940 « Contribution à l’archéologie de la Martinique. Le gisement de l’Anse-Belleville », Journal de la Société des Américanistes, XXXII, pp. 227-274 (en collaboration avec Paule Barret).

1941 « Étude technologique de quelques objets d’or de Lambayeque, Pérou », Journal de la Société des Américanistes, XXXIII, pp. 119-154.

1941 « Contribution à l’archéologie de la Martinique. Le gisement de Paquemar », Journal de la Société des Américanistes, XXXIII, pp. 91-117 (en collaboration avec Paule Barret).

1942 « Contribution à l’étude de la métallurgie précolombienne de la province d’Esmeraldas, Équateur », Journal de la Société des Américanistes, XXXIV, pp. 201-228.

1943-1946 « Contribution à l’archéologie de la Guyane française », Journal de la Société des Américanistes, XXXV, pp. 1-24 (en collaboration avec Paule Barret).

1947 « Note sur l’origine d’une sculpture mexicaine du musée de l’Homme », Journal de la Société des Américanistes, XXXV, pp. 177-180.

1947 Les momies, Éditions Prisma, Paris (en collaboration avec le Dr Dérobert).

1949 « Recherches archéologiques dans les Andes de Cajamarca. Premier rapport de la Mission ethnologique française au Pérou septentrional », Journal de la Société des Américanistes, XXXVIII, pp. 137-174 (en collaboration avec Paule Reichlen).

1950 « Deux chiens pré-hispaniques du désert d’Atacama. Recherches anatomiques sur le chien des Incas », Travaux de l’Institut français d’études andines, II, pp. 1-18 (en collaboration avec M. Friant).

1950 « Étude de deux fardeaux funéraires de la côte centrale du Pérou », Travaux de l’Institut français d’études andines, II, pp. 39-50.

1950 « Recherches archéologiques dans les Andes du haut Utcubamba. Deuxième rapport de la Mission ethnologique française au Pérou septentrional », Journal de la Société des Américanistes, XXXIX, pp. 219-246 (en collaboration avec Paule Reichlen).

1950 « Illustration d’un rite précolombien de divination (un wako de Trujillo) », Journal de la Société des Américanistes, XXXIX, pp. 258-259.

1953 « Fêtes, danses et rites des Indiens de Cajamarca », Journal de la Société des Américanistes, XLII, pp. 391-413.

1954 « Les collections américaines du musée d’Angers », Journal de la Société des Américanistes, XLIII, pp. 161-171.

1954 Le Pérou et la Bolivie, Éditions d’Art Lucien Mazenod, coll. « Les sculpteurs célèbres », Paris, pp. 122-125.

1956 Incas, Mayas et Aztèques, Édition des Deux-Mondes, Paris, pp. 3-24.

1957 « Précis d’histoire de l’art. Les civilisations précolombiennes », in René Huyghe (éd.), Encyclopédie Larousse, l’Art et l’Homme, Larousse, Paris, pp. 107-114.

1958 « La chunga de Cajamarca. Contribution à l’étude des jeux », in Miscellanea Paul Rivet Octogenario decata, Mexico, pp. 487-498 (en collaboration avec Paule Reichlen).

1961 « Vues nouvelles sur les civilisations précolombiennes du Pérou », Cahiers de l’Institut des hautes études de l’Amérique latine, 2, pp. 39-56.

1961 « Objets en bois sculpté du Bas Amazone », Objets et Mondes, I (2), pp. 17-30.

1961 « À propos des découvertes d’urnes en pierre dans les Andes de Pomabamba (Ancash) », Travaux de l’Institut français d’études andines, VIII, pp. 111-118.

1961 « Les “tejos” à Moche et à Cajamarca. Contribution à l’étude des jeux au Pérou », Travaux de l’Institut français d’études andines, VIII, pp. 53-58 (en collaboration avec Paule Reichlen).

1962 « Un bijou d’or de Lambayeque, Pérou », Objets et Mondes, II (2), pp. 77-84.

1963 « La Grotte Fell et autres sites de la région volcanique de la Patagonie chilienne », Journal de la Société des Américanistes, LII, pp. 167-254 (en collaboration avec José Emperaire et Annette Laming-Emperaire).

1963 « La mission de Léon Cessac en Californie (1877-1879) », Objets et Mondes, III, pp. 17-34 (en collaboration avec Robert F. Heizer).

1964 « The scientific expedition of Leon de Cessac to California, 1877-1879 », Reports of the University of California, Archaeological survey, Berkeley, 61, pp. 9-23 (en collaboration avec Robert F. Heizer).

1965 « Dos telas pintadas del Norte del Perú », Revista Peruana de Cultura, Lima, pp. 6-16.

1965 « L’or dans le Nouveau Monde », in P. Amiet et F. Balsan (éds), Splendeurs de l’or, Hachette, Paris, pp. 62-75.

1967 « Reconocimiento arqueológico en los Andes de Cajamarca », Cuadernillos de antropología, I, Universidad nacional mayor de San Marcos, Lima, 28 p.

1971 « Le manuscrit Boscana de la Bibliothèque Nationale de Paris. Relation sur les Indiens Acâgchemem de la Mission de San Juan Capistrano, Californie », Journal de la Société des Américanistes, XL, pp. 233-273 (en collaboration avec Paule Reichlen).

1975 Le monde étrange des momies, Éditions Pygmalion, Paris, 160 p. (en collaboration avec le Dr Dérobert).

1975 « Note sur l’archéologie du Pérou », in Les Guides Bleus, Pérou, Hachette, Paris, pp. 35-59.

Top of page

List of illustrations

URL http://jsa.revues.org/docannexe/image/2218/img-1.jpg
File image/jpeg, 100k
Top of page

References

Bibliographical reference

Marie-France Fauvet-Berthelot, « Henry Reichlen (1914-2000) », Journal de la société des américanistes, 87 | 2001, 396-400.

Electronic reference

Marie-France Fauvet-Berthelot, « Henry Reichlen (1914-2000) », Journal de la société des américanistes [Online], 87 | 2001, Online since 17 November 2005, connection on 25 September 2017. URL : http://jsa.revues.org/2218

Top of page

About the author

Marie-France Fauvet-Berthelot

Musée de l’Homme

By this author

Top of page

Copyright

© Société des Américanistes

Top of page
  • Logo Latindex
  • Logo Centre National du Livre
  • Logo CNRS - Institut des sciences humaines et sociales
  • Revues.org